Notice: Trying to get property of non-object in /home/renoverfzj/www/template/views/fiche/index.phtml on line 10
Fiche Pratique

Vérandas, terrasses…, pour un habitat moderne et lumineux

Fiche élaborée en partenariat avec l'URCAUE Nouvelle-Aquitaine

Les extensions légères d’habitat sont réalisées en solutions sèches, de type ossature bois, métallique ou aluminium. Ces moyens offrent l’avantage de leur rapidité de construction, leur légèreté et la facilité d’accès à des parcelles complexes. Les chantiers sont rapides et propres, générant peu de nuisances pour les occupants et le voisinage.
Ce type d’extension est soumis aux mêmes obligations que les extensions traditionnelles (parpaing, briques), mais vous devrez observer certaines précautions spécifiques.

Les différentes solutions existantes

L’extension à ossature bois

L'extension à ossature bois se prête à bien des usages ; qu'il s'agisse d'une nouvelle pièce ou du prolongement d'un lieu, elle devient un espace de vie à part entière : une chambre, un salon, un bureau, une salle de jeux, une cuisine... C'est ce qui la différencie d'une véranda traditionnelle, que l'on pourra moins facilement destiner à tous les usages.

Il s’agit d’une solution qui d'un point de vue architectural, donne un nouvel élan esthétique à l'ensemble, en se fondant dans le décor ou, à l'inverse, en provoquant une rupture visuelle.

Autre atout de l'extension à ossature bois : l'exécution du chantier. Celui-ci est en effet bien plus simple et rapide que pour une structure maçonnée traditionnelle.

La véranda

Elle offre l’avantage de disposer d’une surface vitrée beaucoup plus importante, grâce à la résistance mécanique de sa structure.

Celle-ci peut se décliner à partir de plusieurs matériaux comme l’acier, le pvc ou le bois, l’aluminium étant le plus largement utilisé (95% des réalisations).

Différentes solutions esthétiques et techniques sont maintenant disponibles et offrent de véritables garanties techniques.

Pour en savoir plus, télécharger le guide en bas de page sur la "Véranda".

Les étapes pour réussir votre rénovation

Faites le point sur vos droits

Première étape incontournable : se renseigner en mairie afin de savoir si le projet d'agrandissement est réalisable dans le cadre du P.L.U. (Plan local d'urbanisme) ou du P.O.S. (Plan d'occupation des sols) de la commune.

Ces documents définissent un ensemble de règles, auxquelles sont soumises toutes les constructions de la ville.

Démarrer avec un projet clair et bien défini

Pour savoir quel type d’agrandissement effectuer, posez-vous la question de l’utilité de la pièce : vos choix d’aménagement détermineront le déroulement du chantier.

Entre les besoins d’isolation et d’aménagement d’une pièce de vie, telle qu’une chambre, et ceux d’un garage, votre budget peut fortement varier : définissez votre projet d’agrandissement selon un besoin précis et durable.

Maîtriser sa rénovation : les points à surveiller de près

Une dalle adaptée

Construire sur une dalle existante (en particulier pour une véranda), nécessite certaines précautions :

  • Elle doit être suffisamment résistante pour supporter les nouvelles charges de structures.
  • Elle doit également être protégée des remontées d’humidité.
  • Il faut enfin veiller à ce qu’elle soit parfaitement bien isolée, pour garantir un confort adapté (sol froid) et diminuer les déperditions par le plancher (qui représentent 7 à 10% des déperditions totales).

Deux techniques de plancher de rez-de-chaussée se partagent le marché : le plancher sur vide sanitaire et le dallage sur terre-plein, la solution la plus prisée.
Bien que facile à réaliser, le dallage exige une grande rigueur et donc le strict respect des règles de l’art.

Structure légère : veillez à son isolation

L’inconvénient des structures légères repose sur leur faible inertie thermique : vous devrez donc porter une attention toute particulière à l’isolation de cette construction, afin de garantir un confort d’hiver et d’été suffisant.
Le recours à des isolants avec déphasage important est à privilégier dans les régions ensoleillées, pour garantir un véritable confort d’été (surchauffe).

Véranda : gérer la chaleur, pour des étés agréables

C’est par le toit que s’échappe une grande partie de la chaleur, et c’est également la zone la plus exposée au rayonnement du soleil : il faudra y accorder une attention particulière, pour éviter la surchauffe.

Si vous optez pour un toit en verre, il vous faudra choisir un vitrage à isolation renforcée. Pour juger du pouvoir isolant d’une véranda, on prend en compte le coefficient Uq (qui indique la quantité de chaleur passant en 1 heure à travers 1m2 d’un élément de construction) : plus ce chiffre est petit (autour de 1 ou 1,1), meilleure est l’isolation.

Pour que la véranda reste confortable, même en période de forte chaleur, il faudra aussi que le vitrage intègre une fonction contrôle solaire (là encore, plus le pourcentage est petit, meilleure est la protection solaire) ou équiper la véranda de volets ou de stores extérieurs.

Télécharger le guide pratique en bas de page.

La lumière

Pensez que réaliser une extension aura pour effet de diminuer la luminosité naturelle des pièces attenantes : positionnez vos futures ouvertures en prenant en compte ces éléments.
L’objectif sera de concevoir votre projet de façon à ne pas trop assombrir votre habitat actuel.

Boucler son projet : les derniers détails à connaître

Une extension de maison impacte le montant de votre impôt foncier. En effet, le calcul de vos impôts prend en compte la surface habitable de votre logement, soit toute habitation ou dépendance de plus de 5m2 avec une hauteur égale ou supérieure à 1m80. Un agrandissement aura comme conséquence d’augmenter le montant de votre impôt foncier, proportionnellement au gain de place.

Vos obligations : les autorisations d’urbanisme

Tous les travaux créant une Surface de Plancher supérieure à 5 m², ou modifiant l’aspect extérieur d’une construction, doivent faire l’objet d’une autorisation d’urbanisme auprès de la mairie.
Ces travaux s’accompagnent donc préalablement d’un dépôt de dossier, qui concerne une Déclaration Préalable ou un Permis de Construire.

Aménagement et extension (zone non couverte par un Plan Local d'Urbanisme)

  •  Un permis est exigé :
    • Si les travaux ajoutent une surface de plancher ou une emprise au sol supérieure à 20 m2.
  • Un permis est également exigé si les travaux :
    • Ont pour effet de modifier les structures porteuses ou la façade du bâtiment, lorsque ces travaux s'accompagnent d'un changement de destination (par exemple, transformation d'un local commercial en local d'habitation et travaux de modification)
    • Ou portent sur un immeuble inscrit au titre des monuments historiques ou se situant dans un secteur sauvegardé.

Aménagement et extension (zone couverte par un Plan Local d'Urbanisme)

  • Un permis est exigé :
    • Si es travaux ajoutent une surface de plancher ou une emprise au sol supérieure à 40 m2.
    • Ou s'ils ajoutent entre 20 et 40 m² de surface de plancher ou d'emprise au sol et ont pour effet de porter la surface totale de la construction au-delà de 170 m².
  • Un permis est également exigé si les travaux :
    • Ont pour effet de modifier les structures porteuses ou la façade du bâtiment, lorsque ces travaux s'accompagnent d'un changement de destination (par exemple, transformation d'un local commercial en local d'habitation et travaux de modification),
    • Ou portent sur un immeuble inscrit au titre des monuments historiques ou se situant dans un secteur sauvegardé.

Dispositions applicables à toutes les zones couvertes ou pas par un PLU

  • Tous les travaux créant une Surface de Plancher supérieure à 5 m², ou modifiant l’aspect extérieur d’une construction, doivent faire l’objet d’une autorisation d’urbanisme auprès de la mairie.
    Ces travaux s’accompagnent donc préalablement d’un dépôt de dossier, qui concerne une Déclaration Préalable ou un Permis de Construire.

Modifier l'aspect extérieur d'une construction

Si vous procédez uniquement à une modification de façade, sans qu’il y ait d’autres travaux, une Déclaration Préalable suffit.

  • Un permis est exigé :
    • Si des travaux de modifications de façade s’accompagnent d’un changement de destination de la construction, il faudra faire une demande de Permis de Construire.

Déclaration préalable ou permis de construire?

En cas de simple changement de destination, sans autres travaux, vous devez déposer une déclaration préalable.

Si le changement de destination s’accompagne de modification de la façade ou de modifications de la structure porteuse, vous devez déposer un permis de construire.

Le point sur les garanties et assurances

Retenez que les entreprises doivent être assurées en responsabilité professionnelle et civile.
Quant au client, il doit dans certains cas souscrire une assurance dommage ouvrage.

Pour en savoir plus

Les fiches techniques

Véranda

Guide pratique

télécharger la fiche